Presque 25 ans déjà pour la Palme d’or « Pulp fiction » ; rien ou presque n’a changé, sauf le récent mariage de Quentin il y a 6 mois, juste à temps pour faire le point sur le temps qui passe et donner sa vision sur un cinéma qui a bien changé.

Aux travers de ses personnages, Quentin s’interroge sur le métier d’acteurs, sur la manière d’obtenir un rôle de plus, sur les dérives du monde en présentant différemment des faits qui se sont réellement passés, revisités par un réalisateur que peu de personnes dans le monde peut se targuer d’avoir une connaissance cinématographique aussi large et d’en jouer pour créer une histoire d’amour du cinéma, un peu comparable à la lecture d’un catalogue. Mais parfois, les pages ne sont pas toujours bonnes à lire et le roman vire à un mauvais cauchemar.

J’ai encore dans la tête les images du splendide « Parasite » de Bong Joon-ho qui donne sa conférence de presse ce matin. Ce film est un sérieux candidat à la Palme d’or, du moins à mon avis. Il avait déjà marqué les esprits avec « Okja » mais n’avait pas pu obtenir de prix, certainement à cause du fait qu’il s’agissait d’une production Netflix. Bien entendu, officiellement cela n’a rien à voir mais officieusement, cela ne m’étonnerait pas. D’un autre côté, je ne vais pas non plus affirmer que « Parasite » qui fait l’unanimité au sein de la presse, montera sur la plus haute marche du podium, il suffit de se rappeler « Toni Ederman » que tout le monde plébiscitait... sauf le jury. 

Pour l’heure, nous attendons la conférence de presse de Quentin Tarantino pour « Once Upon a Time... in Hollywood » avec Brad Pitt et Leonardo di Caprio avec à l’appui quelques précisions, peut-être.

Copyright photo Thibaut Demeyer

Quentin Tarantino a l’air de mauvaise humeur. Il parle moins que d’habitude, on rigole moins aussi. Cette conférence n’est pas la meilleure à laquelle j’ai assistée. Les questions sont fades, classiques, sans véritable intérêt ni révélation. On y croit à peine lorsqu’ils se flattent l’un l’autre, lorsqu’ils racontent à quel point ils se sont super bien entendus sur le tournage. Tout cela sonne faux.

Brigitte LEPAGE